Les récifs coralliens Objets d’Art et de Science

http://www.criobe.pf/wp-content/uploads/2018/11/IYOR_ArtExpo_V2-655x270.jpg

Vernissage de l’exposition « Les récifs coralliens, des objets d’art et de science » et les triptyques photos d’Alexis Rosenfeld
2 au 17 Novembre 2018 | Tahiti, Polynésie française

Lors de sa 31e Assemblée Générale (Novembre 2016 Paris, France), l'Initiative internationale pour les récifs coralliens (ICRI) a déclaré 2018 comme la troisième année internationale des récifs coralliens et encourage, entre autre, à renforcer la sensibilisation à l'échelle mondiale sur la valeur des récifs coralliens et les menaces qui pèsent sur eux et les écosystèmes associés, et promouvoir les partenariats entre les gouvernements, le secteur privé, le monde universitaire et la société civile sur la gestion des récifs coralliens.

C’est dans ce contexte que le CRIOBE a organisé plusieurs événements en 2018 : accueil de scolaires, conférences grand public et expositions. En Novembre c’est une exposition artistique multi-supports sur les récifs coralliens que le CRIOBE présente à Papeete en partenariat avec la Galerie des Tropiques et la ville de Papeete.

Livret d'Exposition

UNE EXPOSITION d’œuvres de 25 artistes locaux (Liste des artistes en annexe), 107 œuvres exposées, peintures, photos, gravures, sculptures.

Le public était au rendez-vous avec plus de 500 personnes présentes lors du vernissage de l’exposition le vendredi 2 novembre au soir à la galerie du front de mer. Galerie qui s’était faite belle pour l’occasion, grâce à l’inspiration de la galeriste Rose Vermande qui a transformé sa façade en aquarium géant, avec coraux, crevettes et bénitiers.
Parmi les invités étaient présents des représentants de l’état, du gouvernement, de l’assemblée et de nombreux services locaux.

Également présent, l’acteur Lambert Wilson, engagé depuis 18 ans aux côtés de Greenpeace et qui a récemment réalisé un documentaire lors d’une expédition scientifique organisée par l’ONG, pour la préservation d’un massif corallien au large de l’Amazonie, au Brésil, lieu convoité pour des forages pétroliers.

A la demande de Serge planes, directeur du CRIOBE, il a accepté de parrainer cette exposition artistique sur les récifs coralliens en Polynésie française. Lors du vernissage, Lambert Wilson est allé à la rencontre de chacun des artistes pour découvrir leur œuvres et discuté des inspirations de chacun. Un moment privilégié que les artistes ont particulièrement apprécié. Il a également remercié les artistes pour leur participation à cet événement en leur souhaitant beaucoup de succès.

Un tiers des œuvres présentées avait déjà trouvé acquéreur au cours de la soirée. Fort du succès de la soirée, la Galerie a décidé de prolonger l’exposition d’une semaine, permettant ainsi aux scolaires de venir également découvrir les oeuvres.

Exposition artistique prolongée, du 2 au 17 novembre 2018.

UNE EXPOSITION PHOTOS originale sur les récifs coralliens.

Pour ce faire, nous nous sommes associés au photographe professionnel Alexis ROSENFELD pour bénéficier d’une partie des photos qu’il a faites à travers le monde sur les récifs coralliens et qu’il présente actuellement à la gare de Lyon à Paris dans son exposition « les récifs coralliens, un enjeu pour l’humanité ».
Cette exposition grand public permet de s’immerger de façon unique dans le milieu corallien. Le photographe Alexis ROSENFELD a utilisé une nouvelle technique d’images pour restituer ces paysages sous-marins, dans leurs beautés, leurs dimensions et leur importance pour chacun de nous (extrait du dossier de presse de l’exposition d’AR).

Pour offrir la meilleure expérience possible, le CRIOBE présente les photos dans un format original, jamais utilisé en Polynésie française : des structures triptyques de 2 mètres de hauteur conçues pour l’extérieur. Des QRcodes permettent d’accéder à des informations complémentaires sur le CRIOBE, le service d’observation Corail ou l’initiative IYOR2018. Cette exposition est actuellement présentée autour de la Galerie des Tropiques en même temps que les œuvres des artistes locaux.

Annexe : Liste des artistes participant à l’exposition :
Agathak
André Marere
Ben Thouard
Bénilde Menghini
Berni
Bruno Curet
Caroline Bon
Claude Morlot
Fabien Michenet
Gotz
Jean-Luc Bousquet
Joachim Didariel
Jonathan Mencarelli
K. XIII. F.
Laure Tomé
Myriam Stroken
Nicolas Caubarrere
Olivier Louze
Orama Ou Wen
Pascal Sun
Philippe de Villele
Philippe Dubois
Ryckfish
Sandy

Les récifs coralliens, ces écosystèmes exceptionnels

Les récifs coralliens sont des écosystèmes hors-norme de la zone intertropicale de notre planète. Le polype, unité de base de ces récifs, ne mesure que quelques millimètres, mais les édifices qu’il bâtit à l’échelle de millions d’années forment des bio-constructions de plusieurs milliers de kilomètres, visibles depuis l’espace. Ces écosystèmes, qui représentent moins de 1% de la surface des océans, abritent pourtant 25% de la biodiversité marine mondiale. Les services qu’ils rendent à l’Homme, appelés « services éco-systémiques », sont multiples incluant protection des côtes, activités de pêche et de tourisme, ressource alimentaire, assainissement des eaux, bio-prospection et recherche scientifique. 500 millions de personnes à travers le monde dépendent directement de ces écosystèmes !

Résultat d’une relation symbiotique entre le corail et une algue unicellulaire, la zooxanthelle, l’équilibre des récifs coralliens est aujourd’hui menacé par le changement climatique (amplification des phénomènes El Niño, acidification des océans, montée des eaux, etc.) et par des perturbations anthropiques plus directes (mauvaise gestion du littoral, destructions des habitats naturels, sur-pêche, etc.).

En Polynésie française
Tout comme dans le reste du monde, les récifs coralliens de Polynésie française fournissent des services et des biens précieux pour l‘ensemble des habitants. Importante source de nourriture, ils ont également une valeur culturelle et patrimoniale pour les populations locales. Le tourisme, qui représente le premier secteur économique du territoire, est fondé sur la beauté des lagons et la réputation des lieux uniques de rencontres avec la mégafaune sous-marine, tels que dans les atolls de Rangiroa ou de Fakarava. Le plus grand territoire maritime de la France compte à lui seul : 118 îles, 5 millions de km² de Zone Economique Exclusive (ZEE), 12 000km² de récifs coralliens et 20% des atolls du monde, tout cela réparti sur une étendue aussi vaste que l’Europe et dont la surface habitable ne représente que la moitié de la Corse.

Mais le développement économique et démographique qu’a connu la Polynésie française depuis les années 1950 va de pair avec une artificialisation des littoraux et un développement des activités agricoles et industrielles qui ne sont pas sans impact pour le milieu marin, de surcroit dans le contexte plus récent des premiers effets du changement climatique. Fort de plus de 40 ans de recherche scientifique dans les récifs coralliens de Polynésie française, le Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’environnement (CRIOBE) est aujourd’hui au cœur de ces enjeux environnementaux.