Les requins optent pour la livraison à domicile

Les requins optent pour la livraison à domicile: Une nouvelle étude explique pourquoi les récifs préservés peuvent contenir autant de requins.
28 Juillet 2016| Contact: Johann MOURIER | Laurent Ballesta, Photographe | Current Biology

Les activités anthropiques telles que la pêche et l'aménagement des territoires ont tellement modifié l’environnement marin qu'il devient désormais difficile d'évaluer le fonctionnement des écosystèmes à leur état naturel. Seules quelques îles éloignées du développement et des pressions anthropiques pourraient nous permettre de comprendre à quoi doit ressembler un écosystème sain.

Les recherches menées par le laboratoire CRIOBE (Centre de Recherche Insulaire et Observatoire de l'Environnement, USR 3278 EPHE-CNRS-UPVD) depuis 2011 et plus tard rejoint par l'équipe du plongeur photographe Laurent Ballesta (Andromède Océanologie) ont étudié la structure de l’écosystème récifal de Fakarava, un atoll vierge de Polynésie française situé au cœur de l'océan Pacifique. Fakarava est une réserve de biosphère où les animaux ne sont pas dérangés par la présence humaine et agissent de façon naturelle. Ce système a permis d'établir un comptage précis du nombre de requins présents dans la passe, finalement estimé à 900 individus soit l’une des plus grandes densités de requins de récif au monde. D'autres études effectuées dans des îles similaires ont constaté que la biomasse des requins dominaient généralement sur celle des autres espèces de poisson.

Johann Mourier, qui a mené cette étude dans le cadre de son post-doctorat au CRIOBE explique: "Dans ces îles éloignées des activités humaines la pyramide trophique est inversée, un paradoxe dans lequel les prédateurs sont plus abondants que leurs proies. Ce qui est surprenant à Fakarava c'est que la biomasse de requins est de 2 à 3 fois plus élevée qu'en d'autres lieux. Nous avons évalué que la population de requins gris aurait besoin d'environ 90 tonnes de poisson par an pour pouvoir satisfaire ses besoins énergétiques. Cependant, la quantité de poissons présents à Fakarava est nettement inférieure aux quantités requises estimées. Généralement, lorsque la quantité de nourriture est insuffisante, les requins migrent sur de longues distances à la recherche de nourriture ". Afin d'enquêter sur leur lieu de résidence, les scientifiques ont équipé plus d’une douzaine de requins gris d’émetteurs acoustiques. Les résultats ont montré que, bien que la présence de requins est plus faible pendant l'été (~250 individus), leur abondance reste incroyablement élevée sur l'ensemble de l'année.

La passe de Fakarava est également importante pour d'autres espèces de poissons coralliens qui viennent par milliers pour s'y reproduire. C'est le cas, par exemple, des mérous qui viennent systématiquement de juin à juillet pour se reproduire. Les agrégations de mérous s'élèvent à plus de 17 000 individus. Les plongées de nuit ont révélé que les requins gris chassaient activement les mérous. "Bien que les requins se reposent dans le courant pendant la journée, nous avons observé des centaines de requins chasser activement les mérous et d'autres espèces de poissons durant la nuit" explique Johann.

Les agrégations de ponte concentrent des milliers de poissons provenant de divers récifs délivrant directement la nourriture aux requins gris. Ce nouveau mécanisme explique comment des densités importantes de requins peuvent persister à l'état sauvage en dépit de leur besoin énergétiques importants. Les requins sont en attente des poissons reproducteurs qui constitueront leur repas. Puis, lorsque cette source de calories vient à manquer, ils quittent la passe et partent à la recherche de nourriture. Au lieu d'aller au restaurant, ils optent pour la livraison à domicile lorsque cela est possible!

Cette recherche démontre que les agrégations de ponte de poissons peuvent jouer un rôle important dans le maintien de fortes densités de prédateurs dans des récifs peu impactés par l'Homme. Cependant, Johann met en garde : "les interdictions de pêche de requin ne sont probablement pas suffisantes pour garantir la conservation des populations de requins si elles ne sont pas mises en œuvre conjointement avec les plans de conservation des agrégations de ponte des poissons. Si vous surexploitez ces agrégations, les requins n'ont pas d’autre choix que de quitter leur récif pour trouver de la nourriture ".

L'ensemble de ces recherches a fait l'objet d'une publication scientifique dans la revue Current Biology (REF). Le contexte de cette recherche a également été en vedette dans un documentaire primé "Le mystère mérou".

MEDIA
Préserver le garde-manger des requins leur offre une meilleure protection
CNRS-INEE
Meet the World’s Highest Concentration of Gray Reef Sharks
National Geographic News
How a huge school of sharks 'flips the food pyramid'
BBC
Reef sharks in French Polynesia rely on annual mass grouper spawning for food
ABC Science News, Australia
With too little to eat, 'massive number' of reef sharks depend on delivery
SciGuru
With too little to eat, 'massive number' of reef sharks depend on delivery
ScienceDaily
For these lucky sharks, food literally delivers itself
SBS (Australia)
With too little to eat, 'massive number' of reef sharks depend on delivery
EurekAlert
With too little to eat, 'massive number' of reef sharks depend on delivery
Phys.org

CONTACT(S)
Johann MOURIER (Sydney, Australie)
Valeriano PARRAVICINI (France)