David LECCHINI

http://www.criobe.pf/pro/wp-content/uploads/sites/3/2015/09/Lecchini_WEB-150x188.jpg

Directeur d'Études
École Pratique des Hautes Études (EPHE)

CRIOBE - Moorea
USR3278 CRIOBE EPHE-CNRS-UPVD
Centre de Recherche Insulaire et Observatoire de l'Environnement (CRIOBE)
BP 1013 Moorea
98729 Polynésie Française

Tel: +689 40 56 13 45
Email:

Domaines de Recherche:

  • Récifs coralliens
  • Biologie et Ecologie des poissons
  • Recrutement larvaire & Sélection de l’habitat
  • Perception de l’information dans le monde animal

Selection de Publications

  • Lecchini D. & R. Galzin, 2003. Influence of pelagic and benthic, biotic and abiotic, stochastic and deterministic processes on the dynamics of auto-recruitment of coral reef fish. Cybium, vol. 27 : 167-184
  • Lecchini D., Shima J., Banaigs B. & R. Galzin, 2005. Larval sensory abilities and mechanisms of habitat selection of a coral reef fish during settlement. Oecologia, vol. 143 : 326-334
  • Lecchini D., Polti S., Nakamura Y., Mosconi P., Tsuchiya M., Remoissenet G. & S. Planes, 2006. New perspectives to aquarium fish trade. Fisheries Science, vol. 72 : 40-47
  • Lecchini D., Planes S. & R. Galzin, 2007. The influence of habitat characteristics and conspecifics on attraction and survival of coral reef fish juveniles. Journal of Experimental Marine Biology and Ecology, vol. 341 : 85-90
  • Lecchini D., Mills S.C., Brié C., Maurin R. & B. Banaigs, 2010. Ecological determinants and sensory mechanisms in habitat selection of crustacean larvae. Behavioral Ecology, vol. 21 : 599-607
  • Lo-Yat A., Simpson S.D., Meekan M., Lecchini D., Martinez E. & R. Galzin, 2011. Extreme climatic events reduce ocean productivity and larval supply in a tropical reef ecosystem. Global Change Biology, vol. 17: 1695-1702.
  • Frédérich B., Colleye O., Lepoint G., Lecchini D., 2012. Mismatch between shape changes and ecological shifts during the post-settlement growth of the surgeonfish, Acanthurus triostegus. Frontiers in Zoology, vol. 9 : 1-9
  • Holles S., Simpson S.D., Radford A.N., Berten L., Lecchini D., 2013. Boat noise disrupts orientation behavior in a coral reef fish. Marine Ecology Progress Series, vol. 485: 295-300
  • Lecchini D., Nakamura Y., 2013. Use of chemical cues by coral reef animal larvae for habitat selection. Aquatic Biology, vol. 19 : 231-238
  • Barth P., Berenshtein I., Besson M., Roux N., Parmentier E., Banaigs B., Lecchini D., 2015. From the ocean to a reef habitat: how do the larvae of coral reef fishes find their way home? A state of art on the lastest advances. Life and Environment, vol. 65: 91-100

Biographie

Perception de l’information lors de la sélection de l’habitat d’installation par les larves de poissons de récifs coralliens/
Chez les organismes marins à phase larvaire océanique, le succès de l'installation ne peut être dû seulement à la chance de rencontrer l'habitat essentiel par hasard. Les larves des organismes marins seraient donc capables de détecter, localiser et identifier les informations émises, volontairement ou involontairement, par les conspécifiques et/ou l'habitat. De plus, les larves de certaines espèces ont des capacités natatoires suffisantes pour contrôler leur patron de dispersion dans l'océan et leur retour vers le récif. Cependant, ces capacités natatoires ne leurs serviront que si elles détectent l'habitat d'installation. Ainsi, l'une des grandes énigmes de l'écologie des organismes marins à phase larvaire océanique pourrait s'exprimer de la façon suivante : comment les larves localisent-elles les relatifs rares agrégats d'habitats sur lesquels elles peuvent s'installer ? La réponse doit se trouver dans le "monde sensoriel" de ces poissons et invertébrés. Ma thématique de recherche est orientée sur la perception de l'information comme un des principaux paramètres dans la probabilité de détecter, localiser et identifier l'habitat essentiel lors de la phase d'installation des poissons de récifs coralliens. L’objectif de mes recherches est de comprendre comment les larves de poissons localisent-elles les relatifs rares agrégats d'habitats sur lesquels elles peuvent s'installer ? Pour apporter quelques éléments de réponse à cette question, je développe cinq axes d’étude, chacun étant basé sur une approche différente mais complémentaire (approches par l’écologie, l’éthologie, la physiologie, la neuroscience et la chimie).

Retour à la liste complète