Serge PLANES

http://www.criobe.pf/pro/wp-content/uploads/sites/3/2015/09/Serge-150x188.jpg

Directeur
Directeur de Recherche CNRS (DR1) - Section 29
Directeur d’Etudes Cumulant EPHE (SVT)
Directeur LABEX « CORAIL »

CRIOBE - Perpignan
USR3278 CRIOBE EPHE-CNRS-UPVD
Bâtiment R-CBETM
58 Avenue Paul Alduy
66860 Perpignan CEDEX
France

CRIOBE - Moorea
USR3278 CRIOBE EPHE-CNRS-UPVD
Centre de Recherche Insulaire et Observatoire de l'Environnement (CRIOBE)
BP 1013 Moorea
98729 Polynésie Française

Tel: +689 56 13 45 (Polynésie)
Tel: +33 (0) 4 68 66 17 11 (France)
Email:

Domaines de Recherche:

  • Ecologie marine
  • Récifs coralliens recrutement
  • Dispersion
  • Connectivité
  • Biologie évolutive
  • Génétique moléculaire

Sélection de Publications

  • Almany G.R., Hamilton R.J., Bode M., Matawai M., Potuku T., Saenz-Agudelo P., Planes S., Berumen M.L., Rhodes K.L., Thorrold S.R., Russ G.R., Jones G.P. 2013. Dispersal of grouper larvae drives local resource sharing in a coral reef fishery. Current Biology, 22: 1023-1028.
  • Van Hooidonk R., Maynard J. A., Planes S. 2013. Temporary refugia for coral reefs in a warming world. Nature Climate Change, 1829, DOI 10.1038.
    Saenz-Agudelo P., Jones G.P., Thorrold S.R., Planes S. 2011. Connectivity dominates larval replenishment in a coastal reef fish métapopulation. Proceedings of the Royal Society B, London, 278 (1720) pp. 2954-2961.
  • Planes S. and Lemer S. 2011. Individual-based analysis opens new insights into understanding population structure and animal behaviour. Molecular Ecology, 20: 187-189.
  • Planes S., Jones G.P., Thorrold S.R., 2009. Larval dispersal connects fish populations in a network of marine protected areas. Proceedings of the National Academy of Science USA. 106: 5693-5697.
  • Claudet J., Osenberg C.W., Benedetti-Cecchi L., Domenici P., Garcia-Charton J.A., Perez-Ruzafa A., Badalamenti F., Bayle-Sempere J., Brito A., Bulleri F., Culioli J.M., Dimech M., Falcon J.M., Guala I., Milazzo M., Sanchez-Meca J., Somerfield P.J., Stobart B., Vandeperre F., Valle C., Planes S. 2008. Marine reserves: size and age do matter. Ecology Letters, 11: 481-489.
  • Almany G.R., Berumen M.L., Thorrold S.R., Planes S. and Jones G.P. 2007. Local Replenishment of Coral Reef Fish Populations in a Marine Reserve. Science 316: 742-744.
  • Jones, G.P., Planes, S. and S.R. Thorrold 2005. Coral reef fish larvae settle close to home. Current Biology, 15: 1-5.
  • Sale P.F., Cowen R.K., Danilowicz B.S., Jones G.P., Kritzer J.P., Lindeman K.C., Planes S., Polunin N.V.C., Russ G.R., Sadovy Y.J. and Steneck R.S. 2005. Critical science gaps impede use of no-take fishery reserves. Trends in Ecology and Evolution, 20: 74-80.
  • Planes S. and Fauvelot C. 2002. Isolation by distance and vicariance driving genetic structure of a coral reef fish in the Pacific Ocean Evolution, 56: 378-399.

Biographie

Serge Planes a été impliqué dans l'étude de la génétique des populations de poissons marins depuis le début de sa carrière qui a commencé avec son doctorat en 1989. Au cours des 20 dernières années, il a publié plus de 185 articles dans des revues internationales traitant de la génétique des populations des poissons de récifs coralliens, mais aussi plus généralement sur l'écologie, l'écologie des zones marines protégées et le recrutement des poissons marins. ISI Essential Science Indicators (ESI) a analysé la recherche sur les écosystèmes de récifs coralliens dans la dernière décennie (1995-2005) et évalué son travail au rang # 19 dans le monde parmi plus de 5 060 auteurs (voir). Ses premiers travaux suggéraient que la connectivité dans le milieu marin et dans les récifs coralliens est beaucoup plus restreinte dans l'espace que ce qui était généralement admis avant le début des années 90. La plupart des travaux récents utilisant les deux marqueurs génétiques et d'autres techniques ont confirmé ces premiers résultats en démontrant que l’auto-recrutement dans les populations marines est un processus majeur à prendre en compte dans les politiques de conservation. Ces travaux ont amené la communauté internationale à considérer que les systèmes marins sont plus fermés, à l’inverse de toutes les perspectives assumées jusque dans les années 90. Plus récemment, son application pour la première fois au monde marin des méthodes d’analyse de parentés a ouvert la voie à de nouveaux questionnements relatifs à l’évolution même du caractère dispersif dans les espèces marines.

Cette reconnaissance internationale a valu à Serge Planes d’être invité à intégrer le Centre australien d'excellence sur les récifs coralliens (comprenant uniquement 2 membres non australiens). Il a été incorporé dans le comité scientifique du 12e Symposium international des récifs coralliens, un événement majeur sur la science et la gestion des récifs, tenu tous les 4 ans, avec le prochain ayant lieu en Australie.

Au niveau national, Serge Planes dirige le LabEx « CORAIL » soumis sous sa reconnaissance, qui regroupe l’ensemble des scientifiques français travaillant sur l’écologie et les questionnements proches dans les récifs coralliens. Ce projet rassemble plus de 80 scientifiques impliqués dans la connaissance des récifs coralliens et appartenant aux 9 principales institutions françaises référentes (EPHE, Univ Réunion, Univ Nouvelle-Calédonie, Univ Polynésie Française, Univ Antilles-Guyane, IRD, Ifremer, CNRS-INEE et EHESS) et constitue l’image de la recherche française dans les récifs coralliens.

Retour à la liste complète