Serge PLANES

http://www.criobe.pf/pro/wp-content/uploads/sites/3/2016/10/Planes_Mar2017-150x188.jpg

Directeur
Directeur de Recherche CNRS (DR1) - Section 29
Directeur d’Etudes Cumulant EPHE (SVT)
Directeur USR 3278 CNRS-PSL-EPHE (CRIOBE-CBETM)
Directeur LABEX « CORAIL » (PSL-EPHE-Programme d’Investissements d’avenir)
Directeur IRCP ‘Institut des Récifs Coralliens du Pacifique’ (EPHE)
Responsable du Pôle Environnement de l’Université Paris Sciences et Lettres

CRIOBE - Perpignan
USR3278 CRIOBE EPHE-CNRS-UPVD
Bâtiment R-CBETM
58 Avenue Paul Alduy
66860 Perpignan CEDEX
France

CRIOBE - Moorea
USR3278 CRIOBE EPHE-CNRS-UPVD
Centre de Recherche Insulaire et Observatoire de l'Environnement (CRIOBE)
BP 1013 Moorea
98729 Polynésie Française

Tel: +689 56 13 45 (Polynésie)
Tel: +33 (0) 4 68 66 17 11 (France)
Email:

Domaines de Recherche:

  • Ecologie marine
  • Récifs coralliens recrutement
  • Dispersion
  • Connectivité
  • Biologie évolutive
  • Génétique moléculaire

Sélection de Publications

  • Pinsky ML, Saenz-Agudelo P, Almany GR, Bode M, Jones GP, Planes S. 2017. Equivalence of marine dispersal over evolutionary and ecological time. Current Biology, 27(1) 149–154.
  • Mourier J, Maynard J, Parravicini V, Ballesta L, Clua E, Domeier ML, Planes S. 2016. Extreme inverted trophic pyramid of reef sharks supported by spawning groupers. Current Biology 26, 2011-2016
  • Salles OC, Maynard JA, Almany GR, Berumen ML, Jones GP, Pujol B, Saenz-Agudel P, Thorrold SR, Planes S. 2016. First genealogy for a wild marine fish population reveals multigenerational philopatry. Proceedings of the National Academy of Sciences, 113(46):13245-13250.
  • van Hooidonk R, Maynard J, Tamelander J, Gove J, Ahmadia G, Rymundo L, Williams G, Heron SF and Planes S. 2016. Local-scale projections of coral reef futures and implications of the Paris Agreement. Scientific Report 6, 39666.
  • Almany G.R., Hamilton R.J., Bode M., Matawai M., Potuku T., Saenz-Agudelo P., Planes S., Berumen M.L., Rhodes K.L., Thorrold S.R., Russ G.R., Jones G.P. 2013. Dispersal of grouper larvae drives local resource sharing in a coral reef fishery. Current Biology, 22: 1023-1028.
  • Van Hooidonk R., Maynard J. A., Planes S. 2013. Temporary refugia for coral reefs in a warming world. Nature Climate Change, 1829, DOI 10.1038.
  • Planes S., Jones G.P., Thorrold S.R., 2009. Larval dispersal connects fish populations in a network of marine protected areas. Proceedings of the National Academy of Science USA. 106: 5693-5697.
  • Claudet J., Osenberg C.W., Benedetti-Cecchi L., Domenici P., Garcia-Charton J.A., Perez-Ruzafa A., Badalamenti F., Bayle-Sempere J., Brito A., Bulleri F., Culioli J.M., Dimech M., Falcon J.M., Guala I., Milazzo M., Sanchez-Meca J., Somerfield P.J., Stobart B., Vandeperre F., Valle C., Planes S. 2008. Marine reserves: size and age do matter. Ecology Letters, 11: 481-489.
  • Almany G.R., Berumen M.L., Thorrold S.R., Planes S. and Jones G.P. 2007. Local Replenishment of Coral Reef Fish Populations in a Marine Reserve. Science 316: 742-744.
  • Jones, G.P., Planes, S. and S.R. Thorrold 2005. Coral reef fish larvae settle close to home. Current Biology, 15: 1-5.

Biographie

Serge Planes a été impliqué dans l'étude de la génétique des populations de poissons marin depuis le début de sa carrière qui a commencé avec son doctorat en 1989. Au cours des 20 dernières années, il a publié plus de 185 articles dans des revues internationales traitant de la génétique des populations des poissons de récifs coralliens mais aussi, plus généralement, concernant l'écologie, l'écologie des zones marines protégées et le recrutement des poissons marins. Une analyse de la recherche sur les écosystèmes de récifs coralliens dans la dernière décennie (1995-2005), réalisée par l’Institute for Scientific Information de l’Agence Thomson Reuters, place son travail au rang #19 dans le monde, parmi plus de 5060 auteurs (voir http://esi-topics.com/coralreef). Cette reconnaissance internationale lui a valu d’être invité à intégrer le Centre australien d'excellence sur les récifs coralliens comprenant uniquement 2 membres non australiens. Ses premiers travaux ont suggéré que la connectivité dans le milieu marin et dans les récifs coralliens est beaucoup plus restreinte dans l'espace que ce qui était généralement admis avant les années 90. La plupart des travaux récents utilisant les marqueurs génétiques et d'autres techniques ont confirmé ces premiers résultats en démontrant que l’auto-recrutement dans les populations marines est un processus majeur à prendre en compte dans les politiques de conservation. Ces travaux ont amené la communauté internationale à considérer que les systèmes marins sont moins dispersifs, à l’inverse de toutes les perspectives assumées jusque dans les années 90. Plus récemment, l’application pour la première fois au monde marin des méthodes d’analyses de parentés ouvrent la voie vers de nouveaux questionnements relatifs à l’évolution même du caractère dispersifs dans les espèces marines.

Serge Planes est actuellement directeur du CRIOBE (www.criobe.pf), une USR (3278) quelque peu originale, localisée sur 2 sites (Perpignan et Moorea) et avec 3 tutelles (EPHE, CNRS, UPVD). Si le centre de Perpignan, basé sur le campus de l’université de Perpignan est classique, c’est le centre de Moorea, implanté donc en Polynésie qui représente un réel challenge dans la mesure où il constitue une station marine, avec une capacité d’accueil de 30 missionnaires. Le centre de Moorea accueille autour de 150 chercheurs et étudiants tous les ans. Il est représente une réelle attractivité à niveau national et international.

Au niveau national, Serge Planes dirige le LabEx « CORAIL », qui regroupe l’ensemble des scientifiques français travaillant sur l’écologie et les questionnements proches dans les récifs coralliens. Ce projet rassemble plus de 80 des scientifiques impliqués dans la connaissance des récifs coralliens des 9 principales institutions françaises référentes (EPHE, Université Réunion, Université de Nouvelle-Calédonie, Université de la Polynésie Française, Université Antilles-Guyane, IRD, Ifremer, CNRS-INEE et EHESS) et constitue l’image de la recherche française dans les récifs coralliens.

Enfin, Serge Planes a été nommé à la direction scientifique de l’expédition Tara Pacific qui a été lancée en mai 2016 et qui va durer plus de 2 ans à travers l’Océan Pacifique. Tara Pacific est une expédition scientifique, mais c’est aussi la coordination d’un consortium regroupant près de 20 chercheurs de plus de 8 organismes différents qui représente un réel défi scientifique et organisationnel. Cette expédition montée avec l’appui du Genoscope permettra d’acquérir la plus grosse base génomique sur le corail avec un focus spécifique sur le microbiome.

Retour à la liste complète