Carole BLAY

http://www.criobe.pf/pro/wp-content/uploads/sites/3/2015/10/BLAY_Carole-105x140.jpg

Doctorant
École Pratique des Hautes Études (EPHE)

CRIOBE - Perpignan
USR3278 CRIOBE EPHE-CNRS-UPVD
Bâtiment R-CBETM
58 Avenue Paul Alduy
66860 Perpignan CEDEX
France

Tel: +689 40 54 60 13
Email:

Domaines de Recherche:

  • Génétique des populations
  • Sélection Génétique
  • Domestication
  • Biominéralisation
  • Huître perlière

Selection de Publications

  • Barnaud A, Vignes H, Risterucci AM, Noyer JL, Pham JL, Blay C, Buiron M, Vigouroux Y, Billot C, 2012, Development of nuclear microsatellite markers for the fonio, Digitaria exilis (Poaceae), an understudied West African cereal. Am J Bot.
  • Ky CL, Blay C, Sham-Koua M, Vanaa V, Lo C, Cabral P (2013) Family effect on cultured pearl quality in black-lipped pearl oyster Pinctada margaritifera and insights for genetic improvement. Aquatic Living Resource, 26, 133-145.
  • Blay C, Sham-Koua M, Vonau V, Tetumu R, Cabral P, Ky CL (2014). Influence of nacre deposition rate on cultured pearl grade and colour in the black-lipped pearl oyster Pinctada margaritifera using farmed donor families. Aquaculture International, 22(2), 937-953. http://dx.doi.org/10.1007/s10499-013-9719-5
  • Ky CL, Blay C, Sham-Koua M, Lo C, Cabral P (2014a) Indirect improvement of pearl grade and shape in farmed Pinctada margaritifera by donor "oyster" selection for green pearls. Aquaculture, 432, 154-162.
  • Ky CL, Blay C, Lo C 2015 Half-sib families effect on cultured pearl quality traits in the black-lipped pearl oysters Pinctada margaritifera: testing for indirect benefits of polyandry and polygyny. Aquaculture International, DOI 10.1007/s10499-015-9917-4
  • Ky CL, Blay C, Aiho V, Cabral P, Le Moullac G, Lo C (2015) Macro-geographical differences influenced by family-based expression on cultured pearl grade, shape and colour in the black-lip pearl oyster Pinctada margaritifera : a preliminary case study in French Polynesia. Aquaculture Research IN PRESS. http://dx.doi.org/10.1111/are.12880
  • Ky CL, Demmer J, Blay C, Lo C, 2015 Age-dependence of cultured pearl grade and color in the black-lipped pearl oyster Pinctada margaritifera. Aquaculture Research, In press

Biographie

Diplômée en 2009 Ingénieur de l’école de biologie industrielle, je me suis spécialisée dans le domaine de la génétique notamment du mil Pennisetum glaucum et du fonio Digitaria sp. au sein de l’équipe DYNAmique de la DIVersité à l’IRD basé au Niger et à Montpellier. J’ai ensuite travaillé pour l’Ifremer en Polynésie française sur l’amélioration génétique de l’huître perlière Pinctada margaritifera donneuse de greffon à la suite de quoi j’ai commencé une thèse courant 2014 sur le même modèle. Mon sujet s’intitule déterminisme génétique des caractères d’intérêt perlicole chez l’huître perlière Pincatada margaritifera : du phénotype aux gènes. Ces travaux nous permettrons d’estimer les paramètres génétiques et gain génétique en sélection et de valider des gènes associés aux différentes voies de biosynthèse régulant la variabilité des caractères avec un focus sur la couleur et la taille de la perle.

Soutenance de Doctorat | 5 Septembre 2017

La production de perle de culture par l’huître perlière Pinctada margaritifera représente la seconde ressource économique après le tourisme en Polynésie Française. L’une des voies d’amélioration privilégiée de la qualité de production passe par la voie de la sélection génétique. Dans ce contexte, le déterminisme génétique des caractères d’intérêt perlicole et leurs variations à différentes échelles phénotypiques a été étudié. Les rôles respectifs de l’huître donneuse et de la receveuse, au travers de greffes expérimentales, ont révélées une corrélation positive entre les paramètres de croissance des coquilles de receveuses et la taille des perles, ainsi qu’un effet donneuse sur la qualité de la perle. Les analyses d'expressions de huit biomarqueurs de biominéralisation, codant des protéines des couches aragonitiques ou prismatiques, ont révélé une corrélation entre l’expression de ces gènes au niveau du sac perlier avec à la fois les paramètres de qualité des perles et de croissance des receveuses. L’âge de l’huître donneuse de greffon semble jouer un rôle déterminant aussi bien au niveau des phénotypes de la taille que pour le grade et les défauts de surface de la perle. Enfin, les valeurs d'héritabilité des phénotypes ont été estimées pour la première fois chez l'espèce, au travers de modèle animal utilisant des familles produites en écloserie. Globalement, les résultats montrent une transmission génétique linéaire et schématiquement on peut dire que les receveuses contrôlent principalement la croissance et la taille des perles, alors que les donneuses influencent leur qualité.

Retour à la liste complète