ATAX

Projet: Traitement innovant pour le contrôle des maladies bacteriennes en aquaculture (ATAX)

Coordinateur:
Nathalie Tapissier-Bontemps

Période: 2019-

Contexte
L’intensification des élevages aquacoles entraine le développement de maladies bactériennes qui sont responsables de pertes économiques annuelles importantes en aquaculture.

Au cours de ces dernières années, l’utilisation intensive d’antibiotiques en aquaculture a entrainé l’émergence de souches bactériennes résistantes.

L’utilisation d’extraits de plantes en aquaculture en tant qu’immunostimulants ou antimicrobiens suscite de plus en plus d’intérêt en raison des principes actifs naturellement présents dans les plantes.

Bénéfices
Le composé actif a été isolé à partir d’une algue envahissante à répartition cosmopolite qui est connue pour posséder des activités antibactériennes, antifongiques, antiparasitaires et immunostimulantes chez les poissons.

Ce composé est présent en quantité élevée dans l’algue et présente une activité antibactérienne sur un agent pathogène majeur en aquaculture.

L’utilisation d’un composé issu d’une algue locale permet d’éviter l’introduction de molécules exogènes dans l’environnement marin.

Ce composé pourrait présenter une large gamme d’activités contre des agents pathogènes problématiques en aquaculture.

Collaborateurs:

Etablissements
UPVD, CNRS, EPHE

Laboratoires
Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement (CRIOBE)

Centre de Formation et de Recherche sur les Environnements Méditerranéens (CEFREM)

Biocapteurs-Analyse-Environnement (BAE)