INTHENSE

Projet: Modélisation des Interactions Homme-Environnement au Sein des Socio-Ecosystèmes Côtiers

INTHENSE

Coordinateur: Joachim Claudet

Période: 2013-2018

Zone d'Études: Moorea, Polynésie Française

Résumé: Les zones côtières jouent un rôle crucial pour le développement économique, social et politique de nombreux pays. La plupart des mers du globe sont soumises à de fortes pressions affectant la biodiversité côtière, qui est partie intégrante des socio-écosystèmes côtiers. Il en résulte des perturbations socio-économiques pour les populations dont le mode de vie dépend directement ou indirectement de la biodiversité marine (i.e. des biens et services qui en découlent). Il est donc nécessaire de développer des modèles qui retranscrivent mais aussi prédisent les effets des modifications de la biodiversité au sein des socio-écosystèmes marins afin de guider les politiques de gestion. Ce projet, dans la droite ligne des préconisations de recherche de l’Evaluation des Ecosystèmes pour le Millénaire des Nations Unis (Millenium Ecosystem Assessment, 2005), nous invite à concevoir un cadre d’analyse et d’étude à l’interface entre les sciences naturelles, sociales, juridiques, économiques, démographiques, mathématiques et politiques qui relie la biodiversité, les services écosystémiques qui en sont dérivés, les usages que l’Homme en fait et les outils de gouvernance qui régulent ces derniers. L’expertise multidisciplinaire des équipes du projet a été choisie en fonction.

Notre but principal est de guider l’adaptabilité et/ou la transformabilité des usages de la biodiversité côtière pour maintenir durablement les biens et services qui en sont dérivés. Nous développerons un modèle dynamique probabiliste décrivant les réponses fonctionnelles des socio-écosystèmes marins soumis (1) à des prévisions de pressions régionales et globales et (2) à différents scénarios de décision et de gestion. Les attributs fonctionnels modélisés seront naturels, sociaux, économiques, démographiques, légaux et politiques. Nos objectifs pour atteindre ce but sont : (1) de développer une méthodologie transdisciplinaire de collecte et d’échange d’information entre les différents champs d’expertise, (2) de caractériser les attributs fonctionnels multidisciplinaires des socio-écosystèmes côtiers, (3) de quantifier les relations entre ces attributs fonctionnels sous différentes contraintes de pressions régionales et globales existantes, (4) de modéliser les trajectoires d’indicateurs des biens et services des socio-écosystèmes côtiers soumis à des prévisions de pressions régionales et globales et à différents scénarios de décision et de gestion.

Quatre cas d’études dans deux zones géographiques et contextes socio-culturels différents permettront de prendre en compte des socio-écosystèmes divers. Deux cas d'étude sont dans le Pacifique (le lagon de Moorea et la Réserve de Biosphère de la Commune de Fakara en Polynésie Française) et deux autres en Méditerranée (la Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls et la côte italienne du nord de la mer Adriatique). Les contrastes qu'ils permettront de capturer sont, entre autre, bonne/mauvaise gestion, climat tempéré/tropical, zones côtières faiblement/fortement anthropisées. Le projet qui s’articule sur 36 mois implique à toutes ses étapes, de sa conceptualisation à sa restitution, les représentants des porteurs d'intérêt des socio-écosystèmes marins méditerranéens et polynésiens. Deux doctorants constitueront un appui conséquent au projet (financements déjà obtenus). Le projet s’articulera de façon très complémentaire avec le projet européen BEST- "Coral Reef in a changing world" et le projet ANR "Live and Let Die" sur les effets des changements globaux et régionaux sur la biodiversité et la résilience des récifs coralliens, au sein desquels le coordinateur du présent projet est fortement impliqué.

Collaborateurs:
National: CNRS (CRIOBE), AAMP (Agence des Aires Marines Protégées), Association PGEM (Plan de Gestion de l'Espace Maritime), DIREN (Direction de l'Environnement), Service de la Pêche (SPE)
International: TI (Thuenen Institute)

Source de Financement: Fondation de France