Marine Caves

Projet: Marine Caves along the Mediterranean French Coast : Insights into Connectivity and Management Implications

Marine Cave

Coordinateur: Serge Planes

Periode: 2014-2016

Zone d’Études: France

Résumé: Les grottes sous-marines se rencontrent tout le long du littoral méditerranéen mais demeurent le plus souvent mal connues d’un point de vue scientifiques. Ces habitats abritent généralement une communauté « diversifiée » (incluant des organismes vagiles et sessiles), « unique », et particulièrement « fragile ». La diversité des grottes transparait au travers d’une forte richesse spécifique, associée au caractère unique des conditions environnementales (e.g. absence de lumière et chaine trophique spécifique), et à l’aspect « sensible » du fait qu’elles abritent de nombreux organises sessiles, fragiles et que les espèces mobiles sont le plus souvent « timides ». La plongée loisir d’exploration devient de plus en plus prisée dans ces habitats, et en l’absence de contrôle, elle peut devenir très destructrice. En raison du caractère fragile et des risques potentiels due à l’activité humaine, les grottes sous-marines font ainsi partie des rares habitats marins sous protection pas une directive européenne (Habitat Directive 92/43EEC). Ainsi, de récentes études ont confirmé la nécessité de considéré de façon prioritaire ces habitats dans le contexte d’aires marines protégées. C’est également par de meilleures connaissances que l’on pourra proposer des mesures de conservations plus adaptées. A ce jours, certains aspects demeurent mal connus ; il s’agira plus particulièrement de 1) la connectivité trophique avec les transferts extérieur-intérieur ; et 2) la connectivité entre les grottes au sens de stratégie de maintien des populations. Les grottes propose un modèle « d’habitat fragmenté » où les communautés ont du développer des stratégies nécessitant un équilibre entre auto-recrutement et connectivités et le développement de capacités sensorielles permettant de retrouver les habitats spécifiques. L’objectif du projet proposé s’inscrit dans l’acquisition de nouvelles connaissances sur les grottes sous-marines du littoral méditerranéen français avec pour actions prioritaires : 1) l’évaluation des communautés de poissons des grottes ; 2) l’évaluation du rôle du poisson le plus commun, l’apogon « Apogon imberbis », en tant que vecteur de ressources trophiques du milieu extérieur vers l’intérieur de la grotte ; et 3) d ‘étudier le contexte de connectivité au sens de maintien d’habitats fragmenté, sur 2 espèces modèles (l’apogon, Apogon imberbis et le gobbie tacheté Thorogobius ephippiatus).

Collaborateurs:
      - National: Université de Nice (Paolo Guidetti)

Source de Financement: Fondation Total