Programme 2

http://www.criobe.pf/wp-content/uploads/2020/02/P2_Programmes-Art_Jan2020v3-655x70.jpg

Coordinatrice : Laetitia Hédouin, chargée de recherche CNRS
Co-coordinateurs : Suzanne Mills, maître de conférence EPHE et Benoît Pujol, chargé de recherche CNRS
Plateforms Techniques : Histologie, Biologie moléculaire, Optique, Bio2Mar

Programme 2 a pour objectif de décrire, de comprendre et d’anticiper les changements auxquels les organismes récifaux seront confrontés au cours des prochaines années. Les enseignements tirés de cette recherche fourniront une base scientifique solide à partir de laquelle les décisions de gestion de la conservation, de restauration et de planification côtière pourront être prises.

Les humains ont un impact profond sur notre planète. Les récifs coralliens sont à la pointe de ce changement. Il n’y a plus de doute qu’à la fin de ce siècle, les récifs coralliens seront très différents de ceux qui existent aujourd’hui. Même si nous réduisons maintenant les émissions de CO2, un changement rapide du climat est déjà en cours, avec de graves conséquences pour les récifs coralliens. Aujourd’hui, il est crucial de suivre le devenir des espèces, identifier les mécanismes biologiques qui modifient leur diversité et évaluer la capacité d’adaptation des organismes du récif. La fréquence, l’intensité et la diversité des changements environnementaux d’aujourd’hui constituent une menace directe pour la survie des organismes de récifs. Néanmoins, les émissions de CO2 ne sont pas les seuls facteurs de changement de l’environnement: un développement côtier intense a transformé les côtes et devient un phénomène particulièrement préoccupant pour les récifs coralliens.

Chercheurs de l’unité impliqués
B. Banaigs, R. Beldade, C. Bertrand, N. Tapissier-Bontemps,
I. Bonnard, B. Lapeyre, M. Nugues, S. Planes, M.V. Salvia


Légende : Impact de l’acidification (Ocean Acidification, OA) et de l’augmention de température (T) sur une chaîne trophique du récif coraillen : les comportements et les interactions entre les herbivores et carnivores qui influencent la prolifération des blooms toxiques de la cyanobactérie ©Lisa Macera